Albioma investit dans la géothermie en Turquie
Le groupe français Albioma, spécialisé dans les énergies vertes, annonce le rachat d'une centrale géothermique turque.

Quaise Energy

Depuis décembre 2021, Albioma négocie avec Turcas Pétrole qui détient la centrale Kuyucak Jeotermal. Le 3 février, les autorités de contrôle de la concurrence en Turquie ont donné leur aval à ce rachat. Avec son acquisition, Albioma confirme ainsi sa volonté de s’implanter en Turquie, un pays prometteur pour les énergies renouvelables.

La centrale se compose de 5 puits de production d’une capacité de 18 MW. Sa production atteint les 83 GWh disponibles en 2021. Ses résultats en font la deuxième centrale géothermique de Turquie. Elle dispose de licences de production jusqu’en 2042 mais il est possible d’étendre de 10 ans son exploitation.

Albioma diversifie ses activités dans les énergies renouvelables.

La compagnie française Albioma est principalement orientée vers le photovoltaïque. Néanmoins, elle est également reconnue pour son développement innovant dans l’utilisation de biomasse. En effet, dans les Outre-Mer, elle utilise un résidu de la canne à sucre, la bagasse, pour produire de l’électricité.

Avec son implantation en Turquie, Albioma complète sa gamme de solutions renouvelables. Elle revendique une complémentarité des énergies vertes qui lui permet d’afficher des objectifs ambitieux.

Frédéric Moyne, président-directeur général d’Albioma, déclare :

“Cette nouvelle opération permet au groupe de renforcer sa présence sur le marché de la géothermie et de continuer sa montée en compétences sur ce nouveau métier (…). Notre groupe maintient son objectif de près de 100 % d’énergies renouvelables en 2030”.

La Turquie candidate idéale pour le développement de la géothermie.

Utilisant la chaleur du sous-sol pour produire de l’électricité, la géothermie présente de nombreux avantages. Contrairement au solaire ou à l’éolien, c’est une source d’énergie continue et pilotable.

La Turquie est un pays leader dans le domaine de la géothermie. Elle dispose déjà de plus de 1600 W de puissance installée ce qui la place au quatrième rang mondial. Cependant, le pays n’exploite pas encore tout son potentiel.

En conclusion, l’acquisition de la centrale Kuyucak Jeotermal n’est peut-être qu’une première pierre dans la stratégie d’Albioma. La compagnie est consciente du fort potentiel géothermique de la Turquie qui reste à développer.

Sur la même thématique