Bluefield Solar acquiert 2 systèmes de stockage
Le fonds d'investissement londonien Bluefield Solar a obtenu deux projets de stockages d’énergies pour la somme de 4.5 millions de livres sterling. La capacité totale de ces derniers s’élève à 80 MW.

stockage énergétique

Dans un communiqué paru le 23 mai dernier, Bluefield Solar annonce sa participation à deux projets énergétiques. Il s’agit de systèmes de stockages d’énergies d’une puissance respective de 40 MW. Le fonds de d’investissement londonien a acquis ces derniers pour une somme équivalente à environ 4,5 millions de livres sterling.

Des projets à mettre sur pied

Bluefield Solar a mis la main sur les droits de développement, les coûts de connexion au réseau et la location du terrain pour les deux projets de stockage. Ces derniers sont basés dans le Derbyshire et le Worcestershire, dans les Midlands anglais. Leur construction devrait commencer prochainement, l’organisme prévoit l’entame du chantier avant la fin de l’année.

Le communiqué précise que les deux projets ont toutes les autorisations requises et bénéficieront de connexions au réseau à court terme. Dans cette déclaration, John Rennocks, président de Bluefield Solar, s’exprime quant à cette avancée en terre britannique. Il déclare :

“Nous sommes ravis d’acquérir ces deux importants projets de stockage par batterie auprès de Green Hedge. Nous sommes impatients de les construire. Le stockage de l’énergie joue un rôle clé dans le soutien à la décarbonisation du système électrique en Grande-Bretagne. Une fois opérationnels, les actifs devraient être en mesure de participer à une variété de services précieux. Ils auront vocation à soutenir le réseau et à permettre à la société de diversifier davantage ses sources d’énergies.”

Le stockage d’énergie au soutien du renouvelable

Par cette action, la société spécialisée dans l’acquisition et la gestion d’actifs d’énergie renouvelable et de stockage répond à un besoin primaire lié au renouvelable. En effet, l’instabilité des énergies solaires et éoliennes pousse au développement de nouveaux systèmes de stockage. Spécialisé dans la conservation d’énergie sur de longues durées, ils seront essentiels à la transition énergétique.

Dans une étude publiée en mai 2022, le Massachusetts Institute of Technology (MIT), expose de nouveaux horizons en termes de stockage. Selon leurs chercheurs, certaines technologies innovantes sont particulièrement surveillées, comme les batteries à flux redox et métal-air. D’après cette étude, les aides et subventions fournies par les différents gouvernements seront des axes majeurs quant au développement de ces systèmes.

Les producteurs d’énergies renouvelables réfléchissent également à d’autres solutions que des systèmes de stockage d’énergie classiques. Certaines entreprises réfléchissent par exemple à la production sur site d’hydrogène renouvelable. Ainsi, ce carburant serait alors censé être une solution de secours aux périodes de méformes des énergies renouvelables variables.

Sur la même thématique