CMIC et KenzFigee s’associent Chine
CMIC Ocean En-Tech Holding a signé un accord de coopération stratégique avec un fournisseur néerlandais de solutions de levage sur terre et en mer, KenzFigee. 

CMIC

CMIC et KenzFigee s’associent pour développer l’éolien offshore en Chine. La signature de cet accord stratégique permet de réunir les forces des deux entreprises afin de fournir des outils complémentaires ainsi que des technologies spécialisées.

Le marché de l’éolien offshore en pleine expansion

Le marché mondial de l’énergie éolienne en mer devrait dépasser 90 GW d’ici cinq ans. La Chine exploite actuellement près de la moitié de la capacité éolienne offshore installée dans le monde. Cela représente plus de 26 GW. Les installations d’énergie éolienne en mer de Chine devraient augmenter régulièrement à l’avenir pour atteindre 39 GW. Le besoin d’énergie éolienne en mer reste l’une des principales composantes de cette croissance.

Néanmoins, avec cette expansion du marché de l’énergie éolienne en mer, les propriétaires des navires d’installation ont des exigences de plus en plus élevées. L’association stratégique de CMIC et de KenzFigee permettra de répondre à ces exigences. Elle permettra également d’apporter des solutions efficaces pour combler les besoins du marché éolien chinois.

CMIC et KenzFigee, deux entreprises complémentaires

CMIC Ocean En-Tech est une entreprise qui fournit des solutions d’ingénierie et de fabrication à ses clients dans les secteurs de l’éolien en mer. Elle fournit des équipements, des produits et des services aux installations de l’énergie éolienne offshore. KenzFigee est un fournisseur leader dans la conception et la fourniture de solutions d’élévation, telles que des grues, sur de nombreux types d’installations, en mer et sur terre.

L’accord prévoit de partager de la technologie de produits clés hautement techniques et très demandés. Ces produits sont essentiels à l’avancée des projets d’énergie renouvelable en mer.

Par ailleurs, cet accord stratégique réunit deux entreprises aux capacités complémentaires. Celles-ci seront en mesure de répondre aux besoins de la Chine en matière de produits nécessaires pour atteindre ses objectifs de Net Zero. De fait, ces produits ne sont disponibles qu’après de longs délais de livraison. Ils sont également en nombre insuffisant pour les projets d’énergie renouvelable en mer.

De plus, cette technologie en est encore au premier stade de développement en Chine. Cette situation a un impact considérable sur l’avancement des projets d’énergie renouvelable en mer dans le pays.

Le PDG de CMIC déclare:

“La signature de cet accord stratégique permet de réunir les forces des deux sociétés afin de fournir des capacités de fabrication et de financement complémentaires, pour combler un manque d’approvisionnement.”

La signature de cet accord permettra donc de combler l’écart pour répondre à la demande du marché chinois pour ces produits.

Sur la même thématique