Equinor estime les Pertes du Champ Pétrolier Mariner

equinor

Le groupe norvégien Equinor estime que les réserves totales récupérables sont désormais estimées à 180 millions de barils, contre 275 millions lors de précédentes estimations.

Manque à gagner de $1,8 milliard

La société estime le manque à gagner à plus de $1,8 milliard. Situé à 150 km à l’est des Îles Shetland, le gisement pétrolier est composé de deux réservoirs, Heimdal et Maureen.

La production a commencé en 2019 après un retard de deux ans et un considérable dépassement de budget. Le coût total de son développement est de $7,7 milliards.

Equinor, JX Nippon, Siccar Point Energy et ONE-Dyas

Le champ pétrolifère est détenu par plusieurs groupes. Equinor détient 65,1% des parts, JX Nippon 20%, Siccar Point Energy 8,89% et ONE-Dyas 6%. Lors de sa mise en opération, Mariner devait produire quelque 300 millions de barils sur une période de 30 ans à un rythme de 55.000 barils/jour.

Le nouveau déclassement de Mariner est dû à une mise à jour des interprétations sismiques et à l’expérience de production du réservoir Maureen. En outre, cette révision du modèle est soutenue par les premiers résultats affichés par le premier puits du second réservoir, Heimdal, foré en 2021.

22.000 barils/jour

Le champ pétrolifère devrait désormais produire 22.000 barils/jour contre 30.000 barils/jour dans les estimations précédentes.

Siccar Point Energy s’est prononcé contre une annonce de dépréciation que la société juge prématurée. Le déclassement du champ pétrolifère est le second coup dur porté à Siccar Point en l’espace d’un mois. En effet, Royal Dutch Shell s’est retiré du projet pétrolier de Cambo le mois dernier, forçant la suspension du projet.

Sur la même thématique