Framatome annonce son association avec Inria
L'entreprise française du secteur du nucléaire a annoncé un accord de partenariat stratégique avec Inria. Ce partenariat vise à accélérer les études de sûreté des centrales nucléaires et des opérations pour l’industrie nucléaire française.

Framatome

Framatome et Inria s’associent pour accélérer les études de sûreté des centrales nucléaires pour des progrès à long terme, dans le but d’améliorer la sûreté des opérations pour l’industrie nucléaire. Les deux entreprises utiliseront des compétences complémentaires dans l’intégration des innovations numériques pour accélérer les efforts visant à appliquer des approches de sûreté innovantes aux centrales nucléaires.

Un partenariat basé sur des échanges réguliers

Le partenariat entre Framatome et Inria comprendra des collaborations, des formations ainsi que des échanges sur les programmes de recherche et les défis de l’industrie.

Parmi les thèmes de recherche identifiés figurent la sécurité numérique, la cybersécurité ou encore la mise en œuvre intégrée de métamodèles complexes. Mais aussi d’autres thèmes comme l’informatique quantique, la science des données et l’intelligence artificielle.

De plus, ce partenariat mettra en place des équipes de recherche conjointes pour aborder la capacité du système de données et les incertitudes associées à la modélisation.

À ce propos, Bruno Sportisse, PDG d’Inria, a déclaré:

« Cet accord stratégique avec Framatome s’inscrit dans notre démarche proactive du cadre industriel Français. Dans des domaines identifiés comme critiques. Le partenariat avec Framatome couvre tous les domaines : de l’identification de sujets de recherche, inspirés par des cas industriels au développement technologique. Et à la création de start-up technologiques. »

Aussi, Alexis Marincic, vice-président exécutif principal de Framatome, commente:

« Les diverses voies d’innovation d’Inria inspirent l’excellence scientifique, numérique et d’ingénierie. Ce qui en fait un excellent partenaire alors que nous transformons les solutions numériques pour l’avenir. »

Par ailleurs, l’assemblage du premier Inria Challenge est en cours avec la mise en œuvre d’un métamodèle complexe axé sur les simulations numériques. Cet aspect essentiel de la conception des centrales nucléaires permet aux experts de définir et de prédire l’évolution de scénarios. Des scénarios qui ont naturellement un impact potentiel sur la sûreté du réacteur et de son environnement.

Sur la même thématique