France 2030: Macron mise sur le Nucléaire et l’Hydrogène

France 2030: Macron mise sur le Nucléaire et l’Hydrogène

France 2030, le nouveau plan d’investissement du Président de la République Française, vient d’être présenté en direct de l’Élysée. Au programme : €30 milliards d’investissements, dont €8 milliards dans les nouvelles énergies. Objectif : développer le nucléaire, l’hydrogène et réduire les émissions de carbone de l’industrie française.

 

France 2030 : €30 milliards dans la décarbonation

« La planète est confrontée à deux grands défis : le dérèglement climatique et la raréfaction de la biodiversité » rappelle Emmanuel Macron, Président de la République française, en préambule de la présentation de son plan d’investissement France 2030. Pour répondre à ces défis majeurs, il prévoit ainsi €30 milliards d’investissements sur les 10 prochaines années. Auxquels s’ajouteront des fonds propres.

 

€1 milliard pour développer les SMR

« Le premier sujet, c’est la production d’énergie ». Emmanuel Macron prévoit ainsi €8 milliards sur les €30 milliards pour les nouvelles énergies. €1 milliard seront directement destinés au développement des petits réacteurs nucléaires modulaires (SMR) et à l’innovation dans le traitement des déchets nucléaires.

L’objectif étant de maintenir l’avantage concurrentiel du pays en matière de nucléaire. Aussi, de conserver un mix électrique décarboné. Le nucléaire fait partie de ces « secteurs que nous n’avons pas le droit d’abandonner »

 

La France futur leader européen de l’hydrogène

Dans un deuxième temps, Président insiste sur la capacité de la France à devenir le leader européen de l’hydrogène vert. Il préconise ainsi la création d’au moins deux gigafactories d’électrolyseurs d’ici à 2030. À cela s’ajoute un investissement de plus de €500 millions dans des technologies de rupture pour les énergies non renouvelables.

Enfin, Emmanuel Macron souhaite baisser les émissions de carbone de l’industrie de 35% en 2030 par rapport à 2015. Pour l’heure, la réduction n’est que de 4% entre 2015 et 2021.

 

Une action à l’échelle européenne

En somme, le Président rappelle la nécessité d’investissements massifs pour dépolluer l’économie et l’industrie. En revanche, ces investissements doivent s’accompagner d’actions concrètes au niveau européen comme par exemple un mécanisme de taxe carbone aux frontières.

Enfin, Emmanuel Macron insiste sur la nécessité de digitaliser et robotiser l’industrie. « Innovation technologique et réindustrialisation sont beaucoup plus lié qu’avant » déclare-t-il. Ajoutant ainsi que les start-ups ne s’opposent pas aux grands industriels. Au contraire, ces deux systèmes fonctionnent de paire.

 

6 points clés pour bâtir l’avenir

En dernier lieu, le Président insiste sur six points clés pour parvenir à ces objectifs. Premièrement, la sécurisation de l’accès aux matériaux. « Nous sommes en retard dans nos stratégies » déclare-t-il, proposant un investissement massif dans l’approvisionnement en métaux et dans le recyclage. Deuxièmement, la nécessité au niveau européen de produire à nouveau des composants électroniques. Troisièmement, de maitriser souverainement un certain nombre de technologies.

Quatrièmement, Emmanuel Macron insiste sur le développement de la formation de jeunes talents. Et ce, dans un souci de rééquilibrage du système social français. Cinquièmement, de travailler sur une refonte de la fiscalité afin d’offrir aux entreprises les moyens de leurs ambitions. Enfin sixièmement, ce plan France 2030 nécessitera un grand chantier de liaison entre la recherche, l’innovation et l’industrialisation.

Avec ce plan d’investissement, le Président de la République propose ainsi de refonder le modèle industriel français. De faire de celui-ci le fer de lance des nouvelles technologies et des nouvelles énergies en Europe. En particulier de l’hydrogène et des SMR.

Sur la même thématique