Gaz : Chypre commence à exploiter ses Réserves
La poche de gaz Aphrodite sera exploitée par l'entreprise israélienne NewMed Energy. Cette exploitation permettra d'augmenter l'indépendance énergétique nationale, tout en apportant des revenus importants à Chypre et des améliorations matérielles de l’environnement.

Israël.Gaz.Léviathan

L’entreprise israélienne NewMed Energy a annoncé vouloir avancer dans l’exploitation de la poche de gaz Aphrodite à Chypre. Cette vient après une perte d’argent de la firme à cause de nouvelles règles d’impositions. NewMed a ainsi déclaré vouloir envoyer un navire de forage pour effectuer le premier puit de production. L’entreprise n’a néanmoins pas fourni de calendrier quant à ces affirmations.

Un champ de gaz stratégique

Le champ de gaz naturel Aphrodite, situé dans le bloc 12 de la zone économique exclusive de Chypre, a le potentiel d’avoir le même effet transformateur sur Chypre que Tamar et Leviathan ont eu sur Israël. C’est à dire en termes d’indépendance énergétique nationale, des revenus importants pour l’État et des améliorations matérielles de l’environnement.

Le champ Aphrodite est situé à 160 km au sud de Limassol. Il se situe à 30 km au nord-ouest du champ Leviathan, dans une zone où la profondeur de la mer est de 1700 mètres. Aphrodite a été découvert par le puits A-1 en septembre 2011. Le puits d’évaluation A-2, foré en 2013, a confirmé environ 98 BCM de ressources potentielles. Il existe en outre un potentiel de 26 BCM supplémentaires de ressources potentielles.

En novembre 2019, le gouvernement de Chypre a accordé aux partenaires du Bloc 12 une licence de production de gaz pour 25 ans. Et ce avec une option de prolongation de la durée de 10 ans supplémentaires, avec l’approbation d’un plan de développement du réservoir.

Un développement avec de nombreux acteurs

Les partenaires d’Aphrodite et le gouvernement chypriote explorent des options pour approvisionner le marché intérieur de Chypre en gaz naturel. Ainsi que pour exporter le gaz naturel par gazoduc vers d’autres marchés, notamment le marché égyptien et le marché mondial du GNL.

NewMed Energy explore, avec ses partenaires, des options pour optimiser l’infrastructure existante dans la région. Ce qui comprend une infrastructure de transport conjointe pour l’exportation de gaz naturel vers divers marchés cibles. Ces synergies sont explorées, par exemple, avec Leviathan et d’autres projets régionaux. Ce qui donne la possibilité de tirer parti des installations existantes et prévues. La société déclare :

“Il s’agit d’une étape importante vers le développement possible d’Aphrodite. Qui est la première découverte de gaz naturel à Chypre.”

Un projet important pour NewMed

NewMed a déclaré un bénéfice net de 84 millions de dollars au premier trimestre, comparativement à 115 millions de dollars l’année précédente. Les revenus provenant de la vente de gaz naturel et de condensat au cours du trimestre se sont élevés à 247 millions de dollars. Alors qu’ils étaient de 216 millions de dollars pendant l’année précédente.

La société est également un acteur principal dans le grand champ de gaz israélien Leviathan. NewMed a déclaré que l’Egypte était le principal marché pour le Léviathan dans le trimestre, avec 1,1 bcm de gaz fourni à l’Egypte et 0,7 bcm allant à la Jordanie.

NewMed a également annoncé une distribution des bénéfices de 50 millions de dollars.

Enfin, cet article montre l’importance des ressources naturelles telles que le gaz pour de nombreux pays. Dans le cas chypriote, le renforcement de l’exploitation de la poche d’Aphrodite permettrait au pays d’être plus indépendant. Celui-ci pourrait aussi tirer un revenu de ce gaz notamment alors que les européens n’ont plus celui de la Russie. Bien que Chypre ne puisse remplacer la Russie cette dernière, elle peut néanmoins vendre son gaz à l’Europe contre de l’argent.

Sur la même thématique