Gazprom utilise Nord Stream 2 pour le Marché Russe
Gazprom annonce qu'elle utilisera Nord Stream 2 pour alimenter en gaz le nord-ouest de la Russie.

Gazprom

Gazprom utilisera les capacités onshore russe conçues pour acheminer le gaz vers l’Allemagne, via Nord Stream 2, pour le marché intérieur russe. La construction du gazoduc à deux tronçons de 55 milliards de mètres cubes par an a été achevée en septembre de l’année dernière. Cependant, son exploitation commerciale n’a jamais commencé.

Gazprom utilisera Nord Stream 2 pour le marché russe

Le 22 février dernier, l’Allemagne a suspendu son processus de certification. Le pays souhaitait revoir sa position vis-à-vis du projet en termes d’approvisionnement. Joe Biden, le 23 février, a imposé des sanctions contre l’opérateur du gazoduc.

Gazprom déclare :

“Étant donné que le gazoduc offshore Nord Stream 2 n’est actuellement pas utilisé, et compte tenu de la mise en œuvre de l’approvisionnement en gaz des consommateurs du nord-ouest de la Russie, Gazprom a décidé d’utiliser la capacité excédentaire de transport de gaz à terre de Nord Stream 2 pour développer l’approvisionnement en gaz des régions du nord-ouest de la Russie”.

Si l’Allemagne a bien annulé le projet, il est possible que celui-ci soit mis en service dans le futur. Néanmoins, si c’est le cas, Gazprom explique que seule la moitié de la capacité du gazoduc serait disponible. Gazprom commente :

“Si la partie allemande décide de mettre en service Nord Stream 2, une seule ligne du gazoduc pourra être mise en service avec une charge de 100 %. La mise en service du deuxième tronçon offshore de Nord Stream 2 pourrait ne pas commencer avant 2028”.

Un projet controversé

L’incertitude concernant Nord Stream 2 a contribué à la hausse des prix du gaz en Europe vers la fin de l’année 2021. Cette année, suite à la décision de l’Allemagne, les prix du gaz ont encore grimpé. Actuellement, les prix du gaz en Europe restent élevés. Le prix TTF du mois à venir a atteint un niveau record le 8 mars : 212,15 €/MWh. Le 4 mai, le prix s’élevait toujours à 104,25 €/MWh, en hausse de 350 % par rapport à l’année précédente.

Nord Stream 2 est présenté par Moscou comme une infrastructure d’approvisionnement en gaz supplémentaire indispensable à l’Europe. Cependant, il suscite l’opposition de l’Ukraine, des États-Unis et de la plupart des pays d’Europe orientale. Selon eux, le gazoduc renforcerait la dépendance européenne.

Sur la même thématique