La Californie garde une Centrale Nucléaie
Pour préserver sa fiabilité électrique, la Californie se dit prête à maintenir sa dernière centrale nucléaire. Celle-ci devait fermer en 2025.

Californie

La Californie se dit prête à maintenir en activité sa dernière centrale nucléaire. Ainsi, elle entend préserver la fiabilité électrique dans le cadre de sa transition vers l’abandon des combustibles fossiles.

La Californie revoit sa position vis-à-vis du nucléaire

Cette déclaration marque un revirement de la position du gouverneur californien, Gavin Newsom. De fait, depuis 2016, l’État prévoit de remplacer la capacité de production de Diablo Canyon au cours de la décennie. Pour ce faire, la Californie mise sur le solaire, l’éolien et le stockage sur batterie.

La Californie ambitionne de produire toute son électricité à partir de sources propres d’ici 2045. Néanmoins, elle doit faire face à des difficultés dans le cadre de sa transition. Par exemple, l’État a subi des coupures de courant lors de la vague de chaleur estivale de 2020.

Diablo Canyon a fourni 8,5 % des besoins électriques de la Californie en 2020. Elle est la principale source d’électricité sans émissions de l’État. Erin Mellon, porte-parole du gouverneur, explique :

“Le gouverneur est favorable au maintien de toutes les options sur la table pour garantir la fiabilité de notre réseau. Cela inclut l’examen d’une extension de Diablo Canyon, qui continue d’être une ressource importante alors que nous passons à l’énergie propre”.

Profiter du programme fédéral sur le nucléaire ?

Dans une interview pour le Los Angeles Times, le gouverneur déclare qu’il “serait négligent” de ne pas demander de financement dans le cadre du nouveau programme fédéral. Celui-ci est destiné à encourager le maintien des centrales nucléaires américaines.

Le gouverneur soutient la fermeture à long terme de la centrale. Si elle demande des fonds, la centrale pourrait alors fonctionner au-delà de la date de fermeture, prévue pour 2025. Cependant, cette décision revient au propriétaire de la centrale : PG&E Corp. L’entreprise déclare :

” [L’entreprise est] toujours prête à envisager toutes les options pour garantir à ses clients un approvisionnement en énergie sûr, fiable et propre”.

Les demandes pour le premier cycle de financement doivent être soumises avant le 19 mai. Cependant, garder la centrale ouverte n’est pas si simple. Il faut renouveler les licences d’exploitations des réacteurs. Or, ce processus prend généralement plusieurs années.

En novembre, un porte-parole de la California Public Utilities Commission (PUC) a déclaré que ce renouvellement nécessitera des mises à niveau pour aider la centrale à résister aux tremblements de terre. Ces investissements coûteraient probablement plus d’un milliard de dollars.

La Californie doit faire face à des difficultés

La Californie connaît des difficultés par rapport à la fiabilité de son réseau. Le gouverneur a annoncé la mise en service de 4 350 MW d’énergie solaire et de capacité de stockage par batterie. Cela pourrait être retardé suite à une enquête du Commerce Department. Elle pourrait entraîner des droits de douane élevés sur les importations de panneaux solaires.

Le gouverneur, dans une lettre adressée à la secrétaire d’État au commerce, écrit :

“Les retards et les interruptions de cette ampleur entravent nos efforts de lutte contre le changement climatique et menacent notre capacité à maintenir la fiabilité énergétique”.

Ainsi, il demande une résolution rapide de l’enquête.

Sur la même thématique