La CLCV donne ses Conseils face à la Hausse des Prix
L'association CLCV donne ses conseils. Elle recommande au consommateurs de rester au tarif réglementé du gaz.

CLCV

L’association Consommation Logement Cadre de vie (CLCV) recommande aux consommateurs de rester au tarif réglementé du gaz. Un courrier doit être envoyé à partir de dimanche par l’État aux ménages toujours clients de cette offre. Celui-ci suggère de se désinscrire.

Face à la hausse des prix de l’énergie, “nous recommandons aux consommateurs concernés de ne pas tenir compte de ce courrier et de rester au tarif réglementé du gaz”, indique la CLCV dans un communiqué.

Le tarif réglementé de vente (TRV) du gaz doit être supprimé le 1er juillet 2023, en accord avec la loi Pacte adoptée en avril 2019. À cette date, les 2,8 millions de consommateurs encore abonnés devront avoir choisi une nouvelle offre dite “de marché”, à prix fixés librement sans intervention des pouvoirs publics.

Pour informer les Français de ce changement et de la disponibilité d’offres de marché, la loi prévoit que l’État envoie cinq courriers aux clients du TRV, dont deux ont déjà été envoyés en 2020 et 2021. Le troisième courrier doit être adressé entre le 15 mai et le 15 juin prochains.

La CLCV estime que ce courrier est “parfaitement malvenu et contreproductif” dans le contexte actuel. Elle pointe “l’instabilité contractuelle très problématique sur les offres de marché”.

En effet, malgré le bouclier tarifaire décidé par le gouvernement, qui consiste en un gel du tarif réglementé du gaz (et donc des offres de marché indexées sur ce tarif), “certains opérateurs ont choisi de ne pas l’appliquer et ont donc laissé croître leurs tarifs”, soutient la CLCV.

Pour l’association, le tarif réglementé est ainsi “le seul qui est assurément lié au bouclier tarifaire et offre donc une compétitivité et une sécurité inégalable pour les mois à venir”.

Sur la même thématique