Le Bangladesh renonce à 10 Centrales à Charbon
Le Bangladesh renonce au projet de construction de 10 nouvelles centrales électriques au charbon sur 18 prévues depuis 2010.

Le Bangladesh renonce à 10 Centrales à CharbonLe Bangladesh renonce au projet de construction de 10 nouvelles centrales électriques au charbon sur 18 prévues depuis 2010.

Le Bangladesh renonce au projet de construction de 10 nouvelles centrales électriques au charbon. Cette décision fait suite à la pression exercée par les défenseurs du climat.

 

Le Bangladesh prévoyait 18 nouvelles centrales à charbon

Le gouvernement bangladais renonce à ses projets de construction de 10 centrales électrique au charbon. De nombreux appels d’activistes environnementaux ont eu raison de ces projets, afin de développer davantage d’énergies renouvelables. La montée du prix du charbon est également une des explications de cette décision du Bangladesh.

8% de l’énergie électrique actuelle du Bangladesh provient du charbon. Le gouvernement voulait augmenter cette proportion en construisant 18 centrales électriques au charbon minimum. Ainsi parmi celles-ci, le gouvernement en annule 10. D’autres sont encore en construction ou en projet.

 

Conséquence de la hausse du prix du charbon ?

La hausse du prix du charbon pourrait être une explication plausible de ce retournement de situation. En effet, lors du plan directeur énergétique en 2010 du Bangladesh, le prix du charbon était bon marché.

Il était l’une des meilleures options. Mais aujourd’hui la chute des prix de l’énergie solaire et du gaz naturel a renversé cela. Désormais, l’électricité du Bangladesh provient du gaz naturel dans sa majorité.

 

Le Bangladesh souhaite développer ses énergies renouvelables

De nombreuses activistes ont également fait pression pour que le Bangladesh renonce à ces 10 centrales électriques au charbon. Le Bangladesh doit ainsi se conformer à cette nouvelle vague écologique qui traverse la plupart des pays. Mohammad Hossain, chef de la Power Cell, une branche technique du ministère de l’Énergie a récemment annoncé que « le charbon suscite des inquiétudes dans le monde entier et nous devons nous y conformer ».

 

Atteindre 40% d’énergie renouvelable

En parallèle, le Bangladesh souhaite atteindre 40% d’électricité provenant d’énergies renouvelables en 2041. Actuellement le pays en compte seulement 3,5%. Syeda Rizwana Hasan, directrice générale de l’Association des avocats de l’environnement du Bangladesh a déclaré :

« Le gouvernement devra penser aux sources d’énergie renouvelables comme alternative. »

Afin d’atteindre cet objectif, le Bangladesh souhaite importer de l’énergie hydroélectrique du Népal ou du Bhoutan. Cela ne devrait pas avoir de conséquence sur la capacité du pays à produire suffisamment d’énergie.

En outre, le Bangladesh est l’un des pays les plus directement affecté par les conséquences du dérèglement climatique. En effet, le pays pourrait être violemment touché par les tempêtes, les inondations et surtout l’élévation du niveau de la mer.

Sur la même thématique