Les États-Unis prolongent leur Protection du Pétrolier Citgo

etats-unis

Depuis le 24 octobre 2019, et jusqu’au 20 janvier 2023, “les transactions liées à la vente ou au transfert d’actions Citgo en liaison avec l’obligation PDVSA 2020 8,5%, sont interdites, sauf autorisation expresse de l’OFAC”, indique le Trésor américain sur son site internet.

Éviter d’éponger les dettes du gouvernement Maduro

L’autorité “prolonge pour un an (…) la protection sur Citgo contre les dettes irresponsables contractées par le gouvernement de Maduro. Au sein du gouvernement intérimaire du président Juan Guaido, nous continuons à travailler activement pour préserver les actifs vénézuéliens”, régit sur Twitter l’ambassadeur du Venezuela aux États-Unis, Carlos Vecchio.

“Il s’agit de la plus grande extension de licence accordée à ce jour pour protéger et préserver Citgo pour la future reprise du Venezuela. Nous remercions l’administration du président Joe Biden pour cette étape importante en faveur du peuple du Venezuela”, ajoute-t-il.

Une mesure de 2019

L’interdiction faite au régime vénézuélien de Nicolas Maduro d’utiliser des actions de Citgo pour rembourser des emprunts du géant PDVSA, avait été prise en octobre 2019, par l’administration de Donald Trump.

Washington avait alors modifié les sanctions contre Caracas pour bloquer toute transaction impliquant des actions Citgo servant à honorer le service de la dette à moins d’une dérogation spécifique. La mesure avait été prolongée à plusieurs reprises.

Le Venezuela, pourtant riche en pétrole, traverse une crise sans précédent avec un PIB par habitant tombé au niveau de celui de Haïti.

Le chef de l’opposition Juan Guaido, le président autoproclamé du Venezuela, est soutenu par une cinquantaine de pays dont les Etats-Unis.

Sur la même thématique