McPhy publie ses Résultats pour l’Exercice 2021

McPhy publie ses Résultats pour l’Exercice 2021

McPhy, spécialiste des équipements de production et distribution d’hydrogène zéro-carbone, annonce aujourd’hui son chiffre d’affaires annuel pour l’exercice clos au 31 décembre 2021. Le chiffre d’affaires s’établit ainsi à €13,1 millions.

Forte dynamique commerciale au 2nd semestre 2021

Le chiffre d’affaires sur l’exercice 2021 s’établit, comme anticipé au moment de l’annonce des résultats semestriels, à €13,1 millions, contre €13,7 millions en 2020.

La croissance attendue sur l’exercice a été notamment ralentie au 1er semestre 2021. Du fait en partie du contexte sanitaire mondial et des restrictions y afférentes. Mais aussi de l’attentisme de certains acteurs dépendant de mécanismes de financements publics.

Le chiffre d’affaires se compose à 55% par la fourniture d’électrolyseurs (39% pour les électrolyseurs de grande capacité McLyzer et 16% pour la gamme Piel) et à 45% par les stations hydrogène McFilling.

En revanche, la dynamique commerciale connaît un net rebond au cours du second semestre, avec la signature de plusieurs commandes fermes telles que : 

  • le projet R-Hynoca qui vise à implanter la première station hydrogène à Strasbourg ;
  • le projet de la Centrale électrique de l’Ouest Guyanais (CEOG), le plus grand projet au monde de centrale électrique combinant l’énergie photovoltaïque et un stockage massif de 128 MWh, principalement sous forme d’hydrogène ;
  • une commande pour la fourniture d’une station hydrogène grande capacité dans l’ouest de la France.

En complément, McPhy s’identifie comme partenaire privilégié dans différents projets :

  • la signature d’un accord de coopération (MoU) avec Enel Green Power pour la fourniture d’un électrolyseur alcalin pressurisé de 4 MW qui serait connecté à un parc d’énergie renouvelable à Carlentini, en Sicile ;
  • l’équipement à Sines au Portugal, du projet GreenH2Atlantic d’une plateforme d’électrolyse de 100 MW ;
  • la signature d’un partenariat stratégique avec Hype dont la première tranche (fourniture d’un électrolyseur alcalin de 2 à 4 MW et une station 800 kg / jour) pourrait se matérialiser au premier trimestre 2022.

Carnet de commandes de €20 millions au 31 décembre 2021

L’accroissement du volume de ces projets d’envergure témoigne de la reprise des appels d’offres dans la filière hydrogène. Ces nouveaux marchés ont nourri le portefeuille commercial de McPhy, dont le montant a doublé en un an. Et ce, en dépit du retard constaté dans le déploiement des grands programmes de subventions publiques.

Ces succès commerciaux se matérialisent par une prise de commandes fermes de €19 millions. Portant ainsi le carnet de commandes à €20 millions au 31 décembre 2021. En progression de +30% en comparaison de 2020. L’ensemble des contrats pour lesquels McPhy a été retenu ou identifié comme partenaire privilégié à ce jour porte ses références à 191 MW et 95 stations.

mcphy

Passage à l’échelle industrielle

En 2021, McPhy a également franchi plusieurs jalons dans la structuration de son outil industriel.

“Le groupe concentre ses efforts sur l’élaboration de son dispositif industriel pour passer à l’échelle et adresser les besoins croissants de ses marchés, tant en nombre qu’en taille de projets. Le retour d’une forte traction commerciale au second semestre de l’exercice avère ce passage et la pertinence de cette ambition.”, déclare Jean-Baptiste Lucas, Directeur Général de McPhy.

Sur le segment des stations hydrogène, l’entreprise va regrouper ses activités de recherche et innovation, d’ingénierie et de production sur un nouveau site implanté au cœur de l’agglomération grenobloise. Ce dernier sera opérationnel au printemps 2022.

Le groupe a également présélectionné Belfort pour y implanter sa Gigafactory d’électrolyseurs. La construction reste néanmoins conditionnée à l’obtention d’un financement dans le cadre de l’IPCEI. Initialement prévue fin 2021, la décision finale d’investissement devrait intervenir d’ici la fin du premier semestre 2022.

En outre, le groupe s’est attaché à renforcer son offre à travers le déploiement de sa stratégie partenariale. McPhy a ainsi conclu plusieurs accords avec des acteurs majeurs de l’écosystème hydrogène. À l’instar de ceux signés avec TSG, Plastic Omnium ou Hype.

Cette stratégie vise deux objectifs principaux. Premièrement, bâtir une offre d’hydrogène vert à 360 degrés en s’appuyant sur un réseau de partenaires de premier plan. Deuxièmement, développer une approche industrialisée et standardisée afin d’accroître la compétitivité de l’hydrogène. Et ce, tant sur le plan de la mobilité que des usages industriels.

Doubler les effectifs entre 2020 et 2022

Sur l’exercice 2021, McPhy réalise une campagne de recrutements intensive et renforce ses équipes, pilier stratégique pour la réussite du passage à l’échelle. Conformément à l’objectif fixé, ce sont ainsi 44 collaborateurs qui ont rejoint la société sur des postes hautement techniques. Dont 75% de fonctions directes (ingénieurs, techniciens, opérateurs, etc.).

Avec un plan de recrutement de 60 collaborateurs supplémentaires sur l’exercice en cours, le groupe ambitionne de doubler ses effectifs entre l’exercice 2020 et 2022. La plupart des postes sont pourvus sur des fonctions destinées à accompagner le passage à l’échelle industrielle de la société.

Solide position financière malgré les pertes d’exploitation

Le résultat d’exploitation de l’exercice 2021 est attendu aux alentours de -€25 millions. L’accroissement de la perte d’exploitation est notamment lié aux projets structurants nécessaires au passage à l’échelle industrielle en cours de déploiement.

Ce résultat intègre également l’impact financier de la fuite d’hydroxyde de potassium sur un équipement installé à Grenzach-Wyhlen en Allemagne. Le montant de l’incident s’élève à près de €5 millions.

Ce montant inclut l’ensemble des dépenses liées à l’incident lui-même, provisionnées au 30 juin 2021, ainsi que le coût de mesures préventives de remplacement de stocks en cours de déploiement auprès de quelques clients équipés d’un modèle d’électrolyseur de première génération similaire.

€177 millions de trésorerie

Au 31 décembre 2021, le groupe dispose d’une trésorerie de €177 millions. Cette position financière solide et le soutien d’investisseurs et partenaires technologiques de premier plan permettent à McPhy de poursuivre sa feuille de route commerciale, sa structuration et son industrialisation, à travers le financement de plans de croissance humains, technologiques et industriels d’un leader de la filière hydrogène.

Sur la même thématique