Octopus Energy conclut un Accord avec Xlinks
Octopus Energy Group, pionnier de la technologie de l’énergie, annonce aujourd’hui un partenariat financier et stratégique avec Xlinks, la société qui construit le plus grand câble d’alimentation sous-marin au monde pour fournir de l’énergie renouvelable du Maroc au Royaume-Uni.

Octopus Energy

Octopus Energy a annoncé un partenariat financier et stratégique avec Xlinks. Ainsi, l’Entreprise britannique soutient une méga ferme solaire au Maroc pour alimenter 7 millions de pompes à chaleur avec de l’énergie verte bon marché. Xlinks est la société qui construit le plus grand câble d’alimentation sous-marin au monde. Ce câble permettra de fournir de l’énergie renouvelable du Maroc au Royaume-Uni.

Octopus Energy rejoint le projet Marocco-UK Power

L’accord conclut entre Octupus Energy et Xlinks, porte sur le projet Marocco-Uk Power. Ce projet est actuellement en phase de développement. Entreprenant des études d’impact économique, environnemental et archéologique. Il devrait être opérationnel en 2027. Une fois le projet opérationnel, la société Xlinks fournira une électricité à 48 £/MWh (comparable à l’éolien offshore).

Xlinks accélérera la transition du Royaume-Uni vers la neutralité carbone en posant quatre câbles sous-marins de 3 800 km de long. Ainsi, elle connectera une énorme ferme d’énergie renouvelable dans le désert marocain au Devon, dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Aussi, le site fournira 3,6 GW d’énergie fiable et propre au Royaume-Uni pendant une moyenne de 20 heures par jour, soit suffisamment d’énergie verte pour alimenter environ 7 millions de pompes à chaleur toute l’année.

Le projet aura donc pour but de diversifier les voies d’approvisionnement du Royaume-Uni et renforcera la sécurité énergétique.

Cet investissement marque le début du partenariat entre Octopus Energy et Xlinks, avec d’autres investissements déjà en discussion. Les entreprises explorent également les droits de cession potentiels pour Octopus. Et un accord qui verrait la plate-forme technologique exclusive d’Octopus KrakenFlex être utilisée pour augmenter la valeur pour les consommateurs. Ainsi donnera la possibilité d’alimenter des millions de pompes à chaleur, toute l’année avec de l’électricité verte bon marché.

En outre, le partenariat est dirigé par une équipe d’experts en énergie et d’entrepreneurs. Parmi eux, le président Sir Dave Lewis, le PDG Simon Morrish et le directeur de projet Nigel Williams, qui a supervisé North Sea Link.

La grande ambition du Maroc dans le secteur énergétique

Le Maroc, grâce à cet accord, fait preuve d’une grande ambition pour le développement du secteur énergétique. Elle vise à devenir un leader mondial de l’énergie solaire.

Le pays dispose déjà certains des plus grands panneaux solaires au monde. Et répond actuellement aux deux cinquièmes de sa demande d’électricité avec des énergies renouvelables.

Le projet énergétique présente d’énormes avantages économiques pour les deux pays impliqués. Pour l’entreprise Xlinks, elle va lui permettre de contribuer aux emplois dans l’énergie verte, et l’ingénierie au Royaume-Uni et au Maroc.

Aussi, il est important de rappeler, ce partenariat intervient alors que le gouvernement britannique s’efforce de renforcer les voies d’approvisionnement énergétique du pays afin de réduire sa dépendance aux importations de gaz russe. Par ailleurs, il favorisera la baisse des prix pour les consommateurs britanniques, en rapprochant le pays du net zéro.

Octopus Energy et Xlinks se réjouissent

Simon Morrish, PDG de Xlinks, déclare :

« Ce partenariat présente une énorme opportunité de réduire considérablement les factures d’énergie. Et d’aider le Royaume-Uni à atteindre la neutralité carbone. Cet investissement démontre l’ambition de Xlinks et d’Octopus d’offrir un avenir moins cher et plus vert au public britannique. »

Greg Jackson, fondateur d’Octopus Energy Group, commente :

« Passer au vert réduira les coûts de l’énergie pour la Grande-Bretagne. Se libérer des combustibles fossiles volatils était déjà important pour aider à lutter contre le changement climatique, mais il est maintenant clair que nous devons le faire pour l’abordabilité et la sécurité. »

De surcroît, il explique que la superposition de différentes sources d’énergie renouvelable permet de répondre à la question de l’intermittence. Il se félicite de la multiplication des projets en lien avec les énergies renouvelables.

Sur la même thématique