Ørsted s’associe à Liquid Wind dans un Projet de Méthanol Électronique en Suède

orsted

Ørsted et Liquid Wind AB ont conclu un accord aux termes duquel Ørsted va acquérir une participation de 45% dans le projet FlagshipONE de Liquid Wind AB concernant l’e-méthanol. Liquid Wind AB prévoit d’établir une série d’installations à travers la Suède pour décarboniser le secteur maritime, dont FlagshipONE sera la première.

L’entrée d’Ørsted dans le projet FlagshipONE témoigne de l’ambition stratégique de l’entreprise de devenir un leader mondial dans le domaine des carburants verts et de l’hydrogène renouvelable. FlagshipONE s’ajoute à la réserve croissante de projets d’hydrogène et de Power-to-X d’Ørsted, qui comprend plusieurs projets visant à décarboniser le transport maritime.

50.000 tonnes de e-méthanol par an d’ici 2024

FlagshipONE aura une capacité d’électrolyse d’environ 70 MW et devrait produire 50.000 tonnes d’e-méthanol par an à partir d’hydrogène renouvelable et de CO2 biogénique.

L’électrolyse produisant l’hydrogène sera alimentée par l’énergie éolienne terrestre, et le CO2 biogénique sera capté dans la centrale de production combinée de chaleur et d’électricité Hörneborgsverket à Örnsköldsvik en Suède, où FlagshipONE sera également situé.

Ørsted et Liquid Wind AB prévoient la mise en service de FlagshipONE en 2024, sous réserve de la décision finale d’investissement, qui pourrait intervenir dès 2022.

Selon l’Agence internationale de l’énergie, les émissions du transport maritime international ont augmenté de 40% entre 2000 et 2019 et représentent aujourd’hui environ 2% du total des émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à l’énergie.

Le secteur a besoin de toute urgence de nouveaux types de carburant pour réduire son impact sur le climat, et Ørsted participe à plusieurs projets visant à fournir des carburants durables pour le transport maritime, notamment le projet Green Fuels for Denmark à Copenhague.

Sur la même thématique