Projet BrintØ : Île artificielle et Hydrogène en mer
Le plus grand gestionnaire de fonds au monde dédié aux investissements dans les énergies renouvelables, Copenhagen Infrastructure Partners, propose la construction d'une île artificielle dans la partie danoise de la mer du Nord d'ici 2030. L'objectif sera la production à grande échelle d'hydrogène renouvelable à partir de l'éolien offshore.

éolien offshore

Dans un communiqué, CIP annonce son intention de construire une île artificielle d’ici 2030. Elle se situera dans la partie danoise de la mer du Nord. L’île devrait être en mesure de fournir une quantité sans précédent d’hydrogène renouvelable grâce à des éoliennes offshore. C’est une étape cruciale pour garantir l’approvisionnement futur de l’Europe en énergie renouvelable.

Le projet BrintØ : ambitieux et novateur

Le projet contribue de manière significative à la réalisation des objectifs ambitieux du gouvernement danois. Il s’inscrit également dans la volonté politique transnationale mise en avant lors du récent sommet de la mer du Nord.

Un des associés chez CIP, Thomas Dalsgaard, explique les apports positifs de ce projet :

“Les ambitions danoises, allemandes, néerlandaises et belges pour la mer du Nord montrent au reste du monde comment la transition énergétique doit s’accélérer. l’énergie renouvelable se récoltera à grande échelle en mer grâce à des îlots énergétiques. Ils se convertiront en hydrogène renouvelable et seront transportés au-delà des frontières par une infrastructure d’hydrogène offshore. Les possibilités sont grandes. Le projet danois BrintØ est le premier pas dans cette direction. “

Ainsi, le projet pourrait être une première du genre. Cette île produira de très grandes quantités d’hydrogène renouvelable à partir de l’énergie éolienne en mer. Elle s’exportera également de l’énergie vers les pays voisins comme l’Allemagne.

BrintØ doit s’établir sur la partie danoise du Dogger Bank. Cette zone devrait devenir une plaque tournante pour la construction d’infrastructures énergétiques offshores en mer du Nord. Elle offre parmi les meilleures conditions au monde pour produire de l’électricité décarbonée à faible coût comme les faibles profondeurs d’eau et les fortes ressources éoliennes.

Le Danemark est un pilier de la transition énergétique

BrintØ peut devenir une vitrine des compétences danoises dans le domaine de l’éolien offshore et des systèmes d’énergie renouvelable. Par conséquent, cela conduira à de nouvelles opportunités d’exportation pour le pays. Cette stratégie permettra également une croissance économique significative et la création d’emplois locaux.

Avec ce projet, le Danemark a une occasion unique d’assurer un rôle stratégique dans le développement d’un vaste réseau d’infrastructures offshore. Cela va des îles énergétiques aux câbles électriques. On y trouve aussi les pipelines d’hydrogène, à travers les limites territoriales de la mer du Nord.

De plus, Thomas Dalsgaard souligne l’importance du Danemark en tant qu’acteur majeur de la transition énergétique en mer du Nord.

“Il est essentiel que le drapeau danois soit planté dans la nouvelle expansion de l’infrastructure énergétique en mer du Nord. Cela garantira aux générations danoises et européennes actuelles et futures. Elles bénéficieront d’une source d’énergie durable et inépuisable qu’offre la mer du Nord.”

Sur la même thématique