Qatar : l’émir rend visite à l’Espagne
L’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al Thani, a entamé mardi une visite d’Etat de deux jours en Espagne

Le Qatar demande des garanties pour fournir du gaz en urgence à l’Union Européenne

L’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al Thani, a entamé mardi une visite d’Etat de deux jours en Espagne. L’objectif est de renforcer les liens économiques avec Madrid. Cela concerne notamment le secteur énergétique, sur fond de guerre en Ukraine.

Une visite lourde de sens

Le dirigeant qatari, dont c’est la première visite d’Etat en Espagne depuis son accession au trône en 2013, a été accueilli avec les honneurs militaires au palais royal par le roi Felipe VI. Les deux monarques doivent s’entretenir avant un déjeuner puis un dîner.

L’émir sera ensuite reçu mercredi par le Premier ministre Pedro Sanchez au palais de la Moncloa, siège du gouvernement espagnol. Selon une source gouvernementale espagnole, une douzaine de contrats économiques et commerciaux devraient être signés durant cette visite. Une importante délégation qatarie composée notamment des ministres des Affaires étrangères et des Affaires énergétiques y participe également.

D’après cette source, ces accords concerneront notamment l’énergie. Ils visent en particulier le gaz alors que Madrid, comme l’ensemble de l’Union européenne, cherche depuis la guerre en Ukraine à diversifier son approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL). L’objectif est de réduire sa dépendance à la Russie.

Le Qatar et l’Europe pourraient se rapprocher

Le Qatar, qui possède les troisièmes plus grandes réserves de gaz au monde, est actuellement le cinquième fournisseur de gaz naturel de l’Espagne, derrière les États-Unis, l’Algérie, le Nigeria et l’Égypte. Le gaz provenant de l’émirat a représenté 4,4% du total des importations espagnoles en avril. Ce sont les chiffres du gestionnaire du réseau gazier espagnol.

D’après Madrid, cette part pourrait augmenter, au vu des capacités de production du Qatar :

“Nous travaillons en étroite collaboration avec nos homologues européens” sur l’”approvisionnement en GNL à long terme” de l’UE et “le développement des infrastructures d’importation associées”, a déclaré l’ambassadeur du Qatar en Espagne, Abdullah Al-Hamar, dans un entretien au quotidien espagnol “20 minutos”.

Selon une source diplomatique, la tournée européenne de l’émir du Qatar, entamée en Espagne, se poursuivra avec des déplacements en Allemagne, au Royaume-Uni, en Slovénie. Elle finira au Forum économique mondial qui doit se tenir à Davos en Suisse du 22 au 26 mai.

Sur la même thématique